La lune et ses mille et une surprises pour la belle année du dragon à venir

Voilà que le dragon se mêlait des histoires de la lune. Il faut dire que rien ne prédisposait notre chère Azraël à aller combattre le mensonge et l’infamie. Et encore moins aider un dragon qu’elle ne connaissait ni d’Eve et ni d’Adam, autant se peut-il que ces derniers n’aient rien à voir avec ce qui se passe pour elle de nos jours.

En effet, le dragon venait de débarquer dans la vie d’Azraël. Il allait faire le ménage pour enfin la laisser continuer sa route, sans être perpétuellement enivré du relent de la mort humaine, ou plutôt mentale, de son esprit en surchauffe permanente en ces jours de grands changements qui s’annonçaient pour elle.

Les affres de la ménopause semblaient enfin se résorber pour elle aussi, car la lune ne lui annonçait non pas seulement la naissance de son corps nouveau, celui qui ne serait plus en prise aux sautes d’humeurs ou autres résurgences du temps passé, pour maintenant renaitre à la vie elle-même. Celle qui lui faisait tant défaut en ces jours de mauvais temps sur sa terre natale de femme. Sans pour autant comprendre ce qu’être femme pouvait bien vouloir signifier, à l’époque où se réincarner signifiait simplement passer du temps sur terre pour voir venir le beau temps et parfois éventuellement un désagrément ou deux en retour.

Elle en redemandait maintenant, de la vie, pour comprendre ce qu’elle pouvait bien faire pour renoncer à toutes ses images qui faisaient d’elle une femme bien inintéressante à la plupart des gens qu’elle pouvait croiser. Mais ces derniers n’avaient pas remarqué que la nuit les envahissait de plus en plus, sans pouvoir la chasser du soleil qu’Azraël essayait vainement de leur donner en retour. Ils la chassaient de leur mémoire pour certain, les plus proches d’entre eux qui souvent ne comprenaient pas son revirement soudain et son envie de ne plus mourir auprès du dictateur de la vie quotidienne. Celui qui lui disait d’aller travailler sans relâche pour un métier qui ne lui convenait plus et surtout qui ne lui avait jamais vraiment fait de l’oeil mis à part la fameuse sécurité de l’emploi et du commerce alléchant de la vie quotidienne. Celui qui dictait comment marcher, co-voiturer, manger, déjeuner ou diner sans même la prendre en compte comme être unique et sans demande de retour sur gage après avoir omis également d’avertir son estomac qu’il n’était pas obligé de se remplir pour vivre correctement.

Les missions de vie d’Azraël étaient tellement ineptes de part un passé qu’elle a fini par croire que c’était elle qui était née de travers alors qu’au contraire elle était née à l’endroit par le siège inversé certes, mais à l’endroit quand même pour ne jamais oublier de discuter avec son âme et cela depuis sa plus tendre et innocente enfance comme elle aimait à le penser. Mais l’innocence ne vient pas avec l’âge lorsqu’on s’imagine petit et sans ambition quelconque, à part le fait de manger un quatre-heure digne de ce nom auprès d’une femme digne de ce nom.

Mais là encore que sont les femmes de nos jours?

Des êtres de lumière, bien évidemment. Mais également des êtres de vérité qu’il faut remettre à jour et ne plus laisser à l’abandon du passé si réducteur à leur encontre. Et je ne parle pas du présent qui essaie de les faire disparaitre peu à peu sous la conscience même du genre humain. Azraël se devait donc de faire quelque chose pour empêcher la femme qu’elle était de disparaitre avec la ménopause qui s’annonçait non pas destructrice de quelque chose comme aimait à le penser la société, mais bien créatrice de quelque chose de nouveau.

Ainsi la nouvelle lune du dragon de la renaissance humaine allait enfin dévoiler un de ses secret à Azraël. Et du plus profond de la noirceur de cette nuit d’hiver, elle entendit un murmure, ou plutôt un râle, car la lune avait envoyé le dragon lui-même qui, avec sa couverture de bois dorée à l’or fin, allait lui révéler le secret tant gardé par l’univers à son égard. Il était temps de lui révéler sa véritable nature. Celle d’une femme prête à l’avenir qui n’avait pas moins l’envie de devenir une femme véritable de sens, sans la morve ou la déliquescence du prêtre de la mort utile que devenait maintenant tous ces argonautes d’une toison sans sens. Ni même véritable existence dans la matière elle-même, si on en jugeait le désespoir ambiant des femmes de la vérité si belles de sens du dragon de la renaissance ancestrale qui maintenant s’adressait à Azraël:

« La victoire est tienne Azraël, car moi le dragon des véritables amitiés sur terre vient t’annoncer ton retour à la vie en ces jours où la lune renait pour la énième fois certes, mais non sans mon aide de véritable dragon des lumières célestes. Car je vais maintenant me donner à fond pour mettre toute mon énergie de vie au service de la tienne cher Azraël. La lune me demande en effet de t’aider à renaître en tant que femme véritable de sens sur terre, et c’est ce que tu vas avoir et ce que tu vas découvrir à travers tes prochaines années de vie à venir sur terre.

Je vais te donner la raison même de ton attente interminable durant des heures, des mois et des années de vie à ne plus comprendre par où aller sans jamais te perdre pour autant, car la lune te guida à chaque pas de travers ou de côté pour mieux te redonner la bonne et véritable lumière de vie en retour.

Sois en paix, Azraël, car le feu de la vie sacrée souffle sur toi en cette nuit où mon âme de dragon renait à la vie sans jamais porter préjudice à celui qui désire vraiment renaître de ses maux passés, de ceux qui l’on mené à moi aujourd’hui, car le dragon symbolise la fête du renouveau. Le savais-tu ?

-Non, cher dragon » répondit Azraël impressionnée par autant de sagesse dans un corps aussi vieux et sans beaucoup de chaleur à disséminer par ailleurs pour ainsi devenir vert de rage et rouge de joie nouvelle à l’approche du nouveau monde. Le dragon d’or était de retour et sa voix faisait frissonner tout ceux qui l’entendait du plus profond de la nuit noire d’une lune nouvelle et sans attache comme à son habitude.

Il fallait que le dragon remette en place les vérités sur terre et pour cela il fallait souffler du plus haut des 8456 mètres de longueur et de hauteur pour pouvoir atteindre l’humanité toute entière. Car le dragon avait besoin que la lune l’éclaire pour être mieux vu et c’est ainsi que la pleine lune arrivant d’ici peu allait le mettre bien plus qu’en valeur, en dévoilant à tous les humains qui ne voyaient pas encore que la vérité venait de faire un grand bond en avant sur terre.

Et c’est là qu’il reparti, laissant Azraël encore une fois sur sa faim, mais pas la même qu’avant. Car elle savait que d’ici la pleine lune quelque chose de merveilleux se produirait pour elle, mais pour cela, elle devait encore patienter deux ou trois quarterons avant de voir la pleine lune lui annoncer qu’elle savait pourtant déjà tout, avant de venir la voir au départ. Mais là laissons Azraël se préparer à la bonne et heureuse nouvelle qui se préparait pour elle, pour maintenant intervenir en tant qu’humain réaliste et demander au dragon de nous apporter ce qu’il prédit ainsi. La vérité, la seule et l’unique, celle qui nous permettra de tenir jusqu’à la pleine lune sans nous demander si demain sera plus terrible qu’aujourd’hui, car cela ne sera pas le cas. Jamais plus, à partir de maintenant, car le dragon du renouveau est apparu dans le ciel de la lune du renouveau de ce printemps à venir, car qui le sait bien la deuxième pleine lune de l’année à venir sera toujours celle qui détermine le mieux les vérités du plus puissant d’entre les morts d’avant. Celui qui…

Attendez-vous à une belle surprise d’ici peu mes amis. Allez, je vous laisse non pas dans le doute, mais dans l’espérance du renouveau avec le dragon rouge, vert et doré du renouveau étoilé des âmes du retour à la vie sur terre.

Copyright © . Tous droits réservés.

Nous avons besoin de votre consentement pour charger les traductions

Nous utilisons un service tiers pour traduire le contenu du site web qui peut collecter des données sur votre activité. Veuillez prendre connaissance des détails et accepter le service pour visualiser les traductions.